CITATION

Quelle est votre opinion au sujet du Ciel et de l'Enfer ? Je préfère ne pas vous répondre, j'ai des amis des 2 côtés. Jean Cocteau


mercredi 10 avril 2013

DOLCEACQUA, CLAUDE MONET ET LES MICHETTES.

Non, non ce n'est pas le titre d'une fable de la fontaine.

Dolceacqua c'est une petite ville que je connais depuis fort longtemps et pour laquelle je ferais un jour un billet particulier, elle le mérite.  

Située dans la vallée de la Nervia à 10 km de Vintimille et à 13 de Bordighera. Elle appartenait au comté de Nice jusqu'en 1860.
Elle est surtout connue pour son excellente huile d'olives et pour son vin : le Rossese di Dolceacqua. 
Mais ce qui impressionne le plus ce sont les ruines de son château et son pont à une seule arche. 
Construit par les comtes de Vintimille, le château forteresse devint propriété de la famille Doria à la renaissance et  fut détruit plusieurs fois, il finit en ruine sous les coups de l'artillerie française et espagnole en 1744. 



Mais bien sûr Claude Monet ne pouvais pas ne pas y poser son chevalet
Il écrit dans une lettre à Rodin : "Il faudrait peindre ici avec de l'or et des pierreries. C'est admirable". 
"Peindre avec de l'or",  je connais une artiste qui peint avec de l'or peut-être cela l'inspirera t-elle ?  Elle va certainement se reconnaitre. 




Puis le 18 février 1884 : "de Dolceacqua dans la vallée de la Nervia: l'endroit est superbe , il y a un pont qui est un bijou de légèreté". 









.Bien sûr depuis le pont s'appelle  : le pont Monet. 

Mais ce dont je voulais vous parler aujourd'hui c'est des "michettes" (prononcer miquétté)


Voici l'histoire de ces divines petites brioches : 
Les Doria seigneurs de Dolceacqua, s'octroyaient le droit de cuissage ou "droit de la première nuit"  (Jus primea noctis). 
La jeune épousée passe donc sa nuit de noce dans la couche du seigneur. 
Au cours du XIVe siècle, Impériale Doria règne sur la ville et Lucrèzia et Basso se marient.  Les soldats viennent chercher le jeune mariée mais, elle refuse de se donner au seigneur qui,  fou de rage la fait enfermer dans une géole où elle meurt de soif et de faim.
La population se révolte et Imperiale Doria céde et doit signer l'abrogation de ce droit. 
Pour fêter cette victoire les femmes de la cité inventèrent une petite brioche en forme de sexe féminin.
La coutume s'est perpétuée et, encore de nos jours dans la nuit du 16 août les hommes de Dolceacqua vont demander à leur bien-aimée une michette. 

Le 16 août ? Le lendemain de la fête de la Vierge, coincidence ou clin d'œil
Vous pouvez en trouver toute l'année chez les bons pâtissiers de la région, les déguster avec un bon chocolat chaud, une orange pressée ligurienne ou un verre de Rossese. 

 
Quant à moi, je les aime avec l'Acqua Brillante de San Pellegrino.   C'est une boisson créée en 1954 qui ne contient que de l'eau gazeuse, du quinquina et un peu de sucre. C'est tout et c'est très naturel. 

 
 Pour ceux ou celles qui voudraient faire ces petites "michettes" voici la recette.  
- 1kg de farine de froment, 350 grs de sucre, 250 grs de beurre, 100 grs de levure de bière, 
   4 œufs, le zeste d'un citron, deux pincée de sel, eau tiède pour la levure, un peu de  
    Marsala (facultatif) 

Faire fondre la levure dans l'eau tiède et rajouter la farine. 
Ajouter les œufs, le sucre, le beurre,  le zeste de citron, le sel et le Marsala
Laisser reposer la pâte pendant une heure, la pétrir cinq minutes et former des petites brioches de forme ovale comme sur la photo. 
Disposer les sur plaque huilée (huile d'olives) 
Laisser lever une heure à nouveau.
Enfourner à 180/200° en humidifiant de temps en temps la partie supérieure

Saupoudrer de sucre fin et déguster. 
 

Voilà, voilà. Personnellement étant nulle en pâtisserie, je les achète sur place. C'est vraiment très bon et tellement symbolique non


Dans les collines les mimosas sont encore jaunes. 

 


Bon mercredi à tous. Mireille.


   

 





 

46 commentaires:

  1. C'est vraiment très beau et j'aime infiniment Monet, quelle bonne idée toutes ces belles images.
    bisous Mireille
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup Monet aussi Laurence. Je ne m'en lasse pas et même si certains n'aiment pas sa période Ligurienne, personnellement elle me ravit.
      Gros bisous et belle soirée

      Supprimer
  2. Il faudra que je m'aventure un peu plus hors des sentiers battus la prochaine fois, il y a tellement de merveilles que je ne connais pas ...
    Et que dire des miquettes toutes dorées qui sont un appel à la gourmandise !
    Merci Mireille pour ce joli billet.
    Bisous
    Marie-Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contre les routes tracées même si pour moi, ce n'est pas toujours si facile.
      L'arrière-pays niçois et ligurien est magnifique.
      Je ne m'en lasse pas et voudrais être de partout à la fois.
      Et puis c'est mon enfance et ma jeunesse.
      Bisous Marie-Ange, belle soirée.

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est qu'en italien on écrit michettes mais on dit "miquétté".

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup Dolceacqua et son pont qui me fait penser à celui du village de mon enfance.
    Nous y sommes passés un matin de printemps, c'était merveilleux et le café y était très bon !
    Très belle journée, Mireille, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je n'avais pas fait le rapprochement avec le Pont Vieux d'Axat, j'ai pensé à te faire un clin d'œil (car c'est bien de toi dont je parle) avec la phrase de Monet mais, pas à ça.
      J'y bois aussi un bon café, mais je pense qu'en Italie ce n'est pas trop un problème quoique, il m'est arrivé d'en boire un mauvais mais, très rarement.
      Je t'embrasse bien fort Norma. Belle soirée.

      Supprimer
  5. Je suis heureuse de voir les peintures de Monet, et j'aime ses mots "peindre avec de l'or".. Oui, je sais qui va aimer aussi!:o)
    Tu as l'art de manier ensemble cuisine et histoire, ce qui fait qu'un simple met devient sous ta plume bien plus que quelque chose à manger!Bravo!
    Bises et à très bientôt ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monet est un magicien.
      J'aime l'histoire, et j'aime la cuisine.
      La cuisine fait partie de notre mémoire encore vivante et de notre patrimoine.
      Merci c'est très gentil Marie.
      Gros bisous et à très très bientôt ;o)

      Supprimer
  6. Ce billet nous en fait voir de toutes les couleurs! On part pour un voyage et on finit dans la cuisine, complètement charmés... Entre nous, je ne vois pas bien la forme du sexe féminin dans les michette, l'évolution peut-être? :)) Merci et bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi la gastronomie fait partie des voyages et j'essaie vraiment de faire partager.
      Un beau tableau, un beau paysage, de belles pierres et une bonne table sont les témoignages de l'histoire d'une ville, d'une région, d'un pays.
      C'est vrai tu as raison, la forme a dû un peu évolué aux cours des siècles mais, j'ai cherché mais sur le net et elles ont toutes cette forme. J'ai aussi une autre sorte qui est badigeonnée de beurre à la sortie du four et qui peut-être serait plus ressemblante mais avec beaucoup d'imagination.
      Merci à toi et bon jeudi.

      Supprimer
  7. Les Chats-Pitres demandent s'il existe une variante au thon ? Je crois que je vais déjà essayer la recette originale... On verra ensuite pour les fantaisies.
    Bisous, Mireille. Caresses à Prunette.
    Ronrons des Chats-Pitres.
    Miss Tigri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au thon ? Pourquoi pas ? Noue ne sommes pas si loin de la mer et le thon sur les côtes liguriennes et très très bon.
      Sacrés Chats-Pitres !
      Gros bisous Miss Tigri. Ronrons au trio.
      Bon jeudi.

      Supprimer
  8. je pense que tu penses...à Norma pour tout l'or de ces magnifiques tableaux !
    je ne connais pas cette brioche mais heureusement que je suis loin...ma balance te remercie Mireille !!!
    bonne journée et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est à Norma que je pensais.
      Ce sont effectivement des brioches très petites et très légères mais justement tu les manges les unes après les autres sans t'arrêter et ma balance ne me dit aps merci.
      Bon jeudi Josette et gros bisous.

      Supprimer
  9. C'est toujours un immense plaisir de te rendre visite car non seulement tu nous fais découvrir tes lieux de prédilection mais cela s'accompagne toujours d'une note historique et d'une note culinaire... merci Mireille ce billet est superbe, et comme Josette je pense à Norma pour les peintures...
    Bisous et bon mercredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le dis toujours la gastronomie fait partie du patrimoine historique d'une région et je ne peux pas en parler sans y mettre une petite touche culinaire.
      Merci, et je suis contente que ce billet te plaise. J'essaie de rester simple et de ne pas en rajouter car, c'est facile pour moi de parler de ma région et je le fais juste pour faire plaisir.
      Gros bisous Mijane.
      Bon jeudi.

      Supprimer
  10. un bien beau billet, Mireille...j'en apprends des choses!! les tableaux de Monet sont magnifiques, je ne connais pas cette petite ville mais je suis
    certaine que je tomberais sous le charme....
    Ah, les michettes, quelle saveur...et donc mes" c.... de Suisse" ont leur...pendant( hum, hum,) féminin!!! La nuit du 16 août....tout un symbole...tu sais je me suis mariée le 17...tu m'envoies des michettes pour mes noces d'or???? je blague, bien sûr!!!
    belle journée à toi...moi je joue à la nonna !BISES!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup cette période de Monet, bien qu'elle soit un peu négligée par les puristes mais, comme je dis je ne suis pas objective puisque c'est chez moi.
      C'est une petite ville adorable et les gens y sont très accueillants, mais il y a pleins de petits coins comme ça dans ma région et toute mon temps n'y suffira pas !
      Voilà c'est ça c'est le pendant de tes c......s de Suisse.
      Et l'histoire est vraiment symboliques, c'étaient presque des féministes non ?
      Je n'ai pas trouvé la date exacte de l'histoire d'origine mais il me semble que cette date du 16 août n'a pas été choisie au hasard.
      Le 17 non plus peut-être? haha.
      Gros bisous à la nonna alors et bon jeudi.

      Supprimer
  11. là j'ai moins honte ...je connais !!! je me suis promis d'y revenir ,j'aime bie n ce vilage !! par contre je découvre une partie des oeuvres de Monet ! il faut que je me replonge dans mes livres , après Bordighera , Dolceacqua , j'ignorais que ce peintre avait séjourné dans ce coin d'Italie !!! quant à ton com , je crois que tu as voulu , si j'ai bien compris (! ) insérer une photo d'Antibes .... pas marché !!! bises, papé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute bien que tu connais.
      Le village est toujours aussi charmant et n'a pas bougé depuis 50 et quelques années que j'y vais.
      Je le disais plus haut, la période Bordighera et sa région de Monet n'est pas trop appréciée des amateurs de cet artiste mais, je l'aime beaucoup et peut-être même plus que beaucoup de ses œuvres ou l'on crie au génie. Mais encore une fois mon chauvinisme m'empêche certainement d'être objective.
      Monet se plaisais à Bordi peut-être pour sa lumière si particulière.
      Non pour la photo je te disais que celle que j'avais pris à Antibes n'était pas jolie et c'est pour ça que je ne l'avais pas publiée.
      Demain je mange à Nice avec Marie. Un jour il va falloir que l'on se donne rendez-vous.
      Gros bisous et bon jeudi.

      Supprimer
  12. Comme ton billet fait du bien !!!
    Bonne soirée !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but recherché Martine, un peu d'histoire, une peu d'art, un peu de cuisine.
      Gros bisous et bon jeudi.

      Supprimer
  13. C'est un très bel endroit. Je me demande… j'ai l'impression que le pont a été refait au moins en partie, mais je peux me tromper.

    Et puis vous avez des feuilles dans les arbres ? Et pas de neige au sol ? Bouhou…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si le pont a été refait, mais c'est fort possible, il est tellement vieux qu'il a bien du subir des dégâts.
      Le village date de l'antiquité romaine et a essuyé bien des assauts.
      Les guerres et aussi les crues phénoménales de la Nervia ce gros torrent impétueux qui descend des montagnes et qui aime bien déborder.
      Et oui des feuilles dans les arbres et des fleurs aussi, celles des amandiers sont déjà en train de tomber et les mimosas seront bientôt fanés. Et plus de neige non, cette année nous en avons eu assez mais nous ne rivaliserons jamais avec chez toi.
      Bises et bon jeudi.

      Supprimer
  14. Je ne connais pas cet endroit ! C'est magnifique... Il va falloir que je vienne rapidement avant de ne plus pouvoir me déplacer l'âge venant ! LOL ! Tes photos sont très jolies et je copie la recette, parce qu'ici je n'en trouverai jamais... Merci ma Mi ! Je t'embrasse très fort. Des bises à Antoine et caresses à Prunette. Belle soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu devrais te dépêcher un peu. Je te montrerais tout ça et bien d'autres coins magnifiques.
      Je suis sûre que tu est capable de faire ces toute petites brioches.
      Ca à l'air simple pour quelqu'un qui fait des petites merveilles comme toi. Je ne t'oublies pas.
      Demain je suis à Nice toute la journée mais je m'occupe de toi avant le we.
      Je t'embrasse très fort ma Li. De gros poutous à Edgard. Bon jeudi.

      Supprimer
  15. Splendide cet endroit, et magnifiques les toiles de Monet, mon peintre préféré ! Que j'aime la photo du village vue sous le pont ...! Et ces petites michettes sont bien appétissantes ... je t'en chipe une au passage !
    Très belle journée !
    Grosses bises
    Cathy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chipe, chipe mais c'est tout petit prends en plusieurs.
      J'aime aussi beaucoup Monet et cet endroit respire bien sa présence.
      Gros bisous Cathy. Belle soirée

      Supprimer
  16. J'aime beaucoup les toiles de MONET
    Ils avaient de drôles de coutumes dans le temps.... dans le fond nos jeunes qui maintenant vivent sans se marier, bennn s'ils avaient fait pareil ils n'auraient pas eu ce problèmes
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ne pas aimer Monet ? C'est un enchanteur.
      Le droit de cuissage n'a probablement pas existé réellement mais il n'y a pas de fumée sans feu.
      Alors cette légende est bien belle.
      Belle fin de journée.

      Supprimer
  17. je vois que l'ami Roger fait maintenant partite de tes lecteurs . c'est merveilleux le réseau étoilé. tu as vraiment l'art de reportage et des terrible histoires tes michettes. vraiment quelle histoire. je vais tenter la recette;
    pour quoi pas les réussir
    .
    et le pont est aussi sublime
    merci pour l'histoire et tes photos
    et oui comme toi sur l'histoire c'est la chaudrée d'anguilles , mais qui s'appelle ainsi en Charentes maritimes mais en Dordogne c'est la matelotte;

    j'aimerai gangre le concours rien que pour manger une matelotte d'anguilles faites par un grand chef
    avec un desert et un vin qui donne la sensation de vertige que donne le bain sur le pont avant de la gabarre

    merci lectrice aussi...
    tu m'as manqué aussi mimi du sud
    enfin c'est derrière nous
    à samedi pour l'instantanée




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui Roger vient me rendre visite et j'aime beaucoup aller sur son blog. Ses photos sont superbes.
      L'histoire est probablement une légende car le droit de cuissage n'a probablement pas existé mais il n'y a pas de fumée sans feu.
      C'est vraie j'avais oublié la Chaudrée, il faut dire que les racines paternelles de mon père sont des Charentes-Maritimes (Brie-sous-Mortagne)et que ses racines maternelles sont de Dordogne. Il fallait bien que j'oublie quelqu'un.
      Je souhaite que tu le gagnes afin de pouvoir te faire plaisir.
      C'est parfait maintenant puisque tu es revenue.
      Pour le moment je n'ai pas d'instantané, mais je trouverai certainement.
      Je t'embrasse belle soirée.

      Supprimer
  18. ton article est un ravissement , en premier pour ce merveilleux pont à l'époque où construire voulait dire quelque chose

    et ces brioches qui ont perduré aux travers des siècles, jolie histoire , sauf pour le mort

    je vais vite copier cette recette, mais je ne promet pas de réussir, en plus il faut que je sois bien luner en ce moment

    gros bisous
    patrick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci date bien mais j'en reparlerais plus longuement.
      Pour les michette, c'est je pense une légende mais elle date bien de cette époque.
      Il existe une autre version à l'huile d'olive. Je te passerais la recette. Mais je n'ai jamais essayé de les faire. Ni l'une ni l'autre.
      Mais voui tu vas y arriver.
      Gros bisous, belle soirée.

      Supprimer
  19. Quel bonheur que cet article !! tout y est, à boire, à manger, à raconter, à regarder, à contempler !! super ... bravo et vivent les michette !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a pour tous les goûts. Je suis ce qu'on appelle une "employée polyvalente".
      C'est super bon ces petites brioches et très léger et même si je pense que ce n'est qu'une légende, (car le droit de cuissage n'a probablement pas existé) c'est très joliment symbolique !
      Belle soirée Michelaise.

      Supprimer
  20. veniamo bere l'aqua dolce ! ... domani...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu mi dici che? Mi aspetto domani.

      Supprimer
    2. non pas encore... bientôt bordighera...

      Supprimer
    3. Pense à manger des michettes !

      Supprimer
  21. Très sympa ton blog, Mireille!
    Je ne m'étais pas trompée en devenant membre!!
    Ton article est super et ta recette alléchante!
    Je ne peux pas m'éterniser mais je reviendrais plus longuement dès que possible!
    Bizzz et bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Noushka sur mon blog.
      Je suis ravie de t'accueillir et que mon petit billet t'ai plu.
      La recette je ne l'ai pas testé. A voir donc !
      Gros bisous et belle soirée.

      Supprimer
  22. Je confirme les commentaires de tes lecteurs. C'est un post délicieux à tous égards. Qu'est ce que ces michettes sont appétissantes! Mais tu as raison, mieux vaut les acheter toutes faites!
    Je vois que toute ton inspiration est revenue et je m'en réjouis.Je me suis régalée à te lire.
    Mon ordi devrait remarcher la semaine prochaine. Il me tarde car en ce moment il me faut vraiment "jongler".
    Je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais bien incapable de les faire, c'est léger et hélas on en fait qu'une bouchée, ce qui invite a augmenter le nombre de bouchée re-hélas!
      C'est vrai que Dolceacqua est un endroit que j'aime beaucoup et bien d'autres petites villes de ce morceau de terre tellement "Franco-Italien"
      Tant mieux si cela t'as plu.
      Le pompier-docteur d'ordi arrive-t-il en hélico ? Nous allons chercher bien loin nos experts.
      Je t'embrasse bien fort. Belle journée

      Supprimer

Un petit mot ?
Un grand merci !